Chic-et-Choc

On aime plus facilement remplir son sac a main que le vider. Pourquoi ? Parce que remplir, c’est un plaisir. Tous les mauvais moments de la vie peuvent être résolus par ce geste rapide, spontané : « mettre dedans ». Ses factures, ses contraventions..., on y met toutes ses émotions négatives et on les reporte à plus tard. Le problème, c’est lorsque arrive le « plus tard », et quand les femmes vident leurs sacs a main... il y a souvent de quoi raconter leur vie, chaque chose fournissant un élément du puzzle identitaire de chacune d'entre elles. Sac cuir, toile ou croco, synthétique: qu'importe la matière, le sac à main est un drôle d'animal. A la fois accessoire utile-futile et symbole de la féminité, il est devenu un besoin profond car il est la dernière frontière de l'intimité féminine. Un teritoire interdit aux hommes qui n'oseront quasiment jamais plonger dedans. On aura compris que la femme a depuis longtemps sacralisé ce complice au quotidien.